Nevers - Eglise Saint Etienne (58)

(cliquer sur une image pour revenir en haut de la page)
























La priorale Saint Etienne de Nevers a été bâtie au XIème siècle, entre 1068 et 1097, à l’emplacement d’une ancienne église dont les substructions ont été mises au jour lors de fouilles menées en 1974.

Elle est un des rares édifices qui nous soit parvenus tel qu’il était à sa construction, sans mutilations ni ajouts au fil du temps.

Un porche couvert d’une toiture en appentis fut ajoutée au XIIème siècle. Il fut démoli à la fin du XVIIème siècle, remplacé par un fronton classique au XVIIIème siècle lui-même démoli lors des restaurations du XIXème siècle.

En 1420 un violent incendie détruisit les bâtiments monastiques.

En 1475 une sacristie fut construite à la place de la chapelle rayonnante sud puis une chapelle carrée à voûtes d’ogive fut érigée à la place de l’absidiole du transept sud.

Les clochers furent détruits à l’époque révolutionnaire.


Au XIXème siècle, de 1846 à 1851, des restaurations étendues furent entreprises. Elles ont restitué les souches des deux tours de façade qui supportaient deux clochers sans doute disparus avec la destruction du porche du XIIème siècle. La tour établie sur le carré du transept a aussi disparu à une date indéterminée.

L’absidiole du transept sud ainsi que la chapelle rayonnante au sud du chœur furent reconstituées en 1910 après la destruction de la sacristie et de la chapelle carrée du XVème siècle.

Dans l’onglet Divers quelques gravures illustrent les mutations qu’a subie l’église.


L’église Saint Etienne de Nevers fait partie des rares édifices du XIème siècle dotés d’une élévation à trois niveaux avec arcades, tribunes et fenêtres hautes que l’on retrouve à Jumièges et à Saint Rémi de Reims, édifices couverts à leur origine d’une charpente en bois.

La structure de la nef de l’église Saint Etienne est analogue à celle des églises auvergnates, sans contreforts mais avec des arcs de décharges qui concentrent les forces au droit des piles des bas côtés.

Le décor sculpté est surprenant par sa facture. Synthétique, stylisé, dépouillé il est presque moderne.


Je vous suggère de visiter Le Site sur l’Art Roman en Bourgogne (www.bourgogneromane.com) qui est une véritable encyclopédie, un centre documentaire exhaustif proposant une incroyable richesse d’informations sur l’art roman en général et plus particulièrement sur son développement en Bourgogne.

Dans la page consacrée à l'église Saint Etienne de Nevers vous  trouverez le contexte historique et culturel ainsi que la description détaillée de l’architecture et de la sculpture.

 

Les parties hachurées correspondent aux chapelles restituées en 1910



Vue générale (source www.pinterest.fr)

                   


    



























                     


























    


                    












Croisillon sud









Croisillon nord









                         


















    











                       






































                        
      

Gravures du XVII et XVIIIème siècle


          

Porche du XIIème siècle                                                    Porche au XVIIIème siècle



Chevet avant restitutions de 1910


Fac-similé du document présenté dans l’église



Texte détaillé








Dimensions

Longueur extérieure totale : 50,70 m

Longueur extérieure du transept : 33,45 m

Longueur intérieure de la nef : 26,15 m

Largeur de la nef : 7,80 m

Largeur des collatéraux : 3,10 m

Hauteur de la nef sous voûte : 18 m

Largeur du chœur : 8,65 m

Largeur du déambulatoire : 2,90 m

Longueur intérieure du transept : 29,70 m

Largeur du transept : 6,80 m